• Caroline Rigault

Établir des objectifs thérapeutiques

Mis à jour : 19 août 2019



"5 MINUTES THERAPY TIPS "

de

Jeffery Zeig

The Milton H. Erickson Foundation

Ce qu’on va considérer dans cette section c’est l’idée des objectifs.

Comment est-ce qu’on établit des objectifs?

Un problème en psychothérapie, qui est un vrai problème est:

«Qu’est ce qu’on dit après avoir dit « Bonjour ».

Et ce n’est pas quelque chose qui est prescrit par un protocole empiriquement validé. Ce qu’on dit après avoir dit «Bonjour», qui a du sens pour aider le patient à vivre une vie plus complète et adaptée est un art plus qu’une science.

Cependant, il y a des principes que nous pouvons considérer.

Une chose que nous pouvons considérer dans une approche ericksonienne de psychothérapie est d’établir une vision claire du résultat de ce que le client veut accomplir.

Ce que j’entends par résultat clair est:

Pouvez-vous voir le résultat que le client veut accomplir?

Arrêter de fumer... alors peut-être, est-il possible de créer une image pour cette personne en tant que non-fumeuse.

"Je veux arrêter de procrastiner": ce n’est pas quelque chose que l’on peut voir.

À quoi ça va ressembler quand elle aura accompli ce qu'elle veux?

Quand on a un objectif bien établi, il est plus facile de comprendre quelles procédures peuvent être utilisées pour y arriver.

Maintenant une fois l’objectif bien défini, dans une approche ericksonienne, on va se demander quelle est la réalité phénoménologique.

Quelle est l’expérience vécue de cette personne une fois dans objectif établi?

Donc si la personne est maintenant active, ça c’est juste un titre !

Quelles sont la phénoménologie et son activité?

Qu’est ce que cette personne fait perceptuellement, émotionnellement ? Physiologiquement avec la respiration, les postures, les gestuelles, les expressions.

Il est alors possible de commencer a comprendre et diviser les objectifs de cette vision en une série de composantes et comprendre que le comportement humain est caractérisé par les perceptions, la gestuelle, la posture, le ton, le tempo, par la mémoire, par les relations, par l’intellect, par le comportement, par la cognition.

Et on peut créer une carte phénoménologique, tant intra psychique et interpersonnelle.

Il faut penser aux catégories de la solution.

Une fois que l’objectif est visualisé et qu’on commence à comprendre les composantes, alors on peut lancer le patient sur un rail d’activité qui va aider le client a avoir accès à ses composantes.

Donc, dans une approche ericskonienne, les objectifs sont orientés vers le futur, les objectifs sont concrets, dirigé vers des choses que les personnes peuvent changer. Les objectifs sont orientés vers des composantes qui peut être utilisé de l’intérieur du client. Les objectifs sont orientés vers des choses qui vont aider le client à expérimenter un état plus adapté.

Quand on a étudié Milton Erickson, il est étroitement lié avec l’hypnose. Et l’hypnose est une métaphore qui aide les gens à changer d’état.

Dans une future vidéo, je vais déconstruire l’hypnose dans ses composantes pour que vous puissiez comprendre le modèle que je vous présente pour établir des objectifs.

Comment établir des objectifs?

On établie

des objectifs en définissant les composantes phénoménologiques de l’état construit dans lequel le client veut se retrouver et on commence à utiliser des techniques comme l’hypnose, les métaphores, les anecdotes, les suggestions indirectes, les directives, des taches symboliques, de la littérature, de la poésie... pour aider la personne réaliser ses composantes et vivre (prendre les marches pour vivre le résultat) que le client désire.

VIDEO ORIGINALE :





  • Cabinet Particulier Hypnose
  • Cabinet Particulier Hypnose
   +41 77 401 44 25                                      Boulvard helvètique 30, 1207, genève                 Caroline Rigault