• Caroline Rigault

L'art d'emballer ses idées

Mis à jour : 19 août 2019



"5 Minutes Therapy Tip"

de Jeffery Zeig

​​

The Milton H. Erickson Foundation

Comment améliorer sa pratique en tant que psychothérapeute ?

Dans la section prétendante, nous avons parlé d’établir des objectifs.

Maintenant une deuxième section à laquelle on peut penser, une fois qu’on a établi les objectifs.

Une fois que tu sais ce que tu veux proposer au client,

Comment est-ce que tu présentes l’objectif?

Appelons ça l’emballage. Une fois que tu comprends les composantes alors il y a une façon d’emballer ces composantes pour faire d’une simple idée une plus vivide. Faire en sorte que cette simple idée devienne plus réelle.

Comment emballer une idée?

Disons que le client souffre de dépression et qu’un objectif que le client a pour lui même est d’être plus actif. OK, on peut dire à la personne : « sois plus active, active-toi, fais des choses plus actives dans ton monde », et si ça marche, tant mieux. Il n’y a rien d’autre à ajouter.

Mais si la personne ne répond pas, alors que faire ensuite?

Un principe en psychothérapie est que la quantité d’indirecte est proportionnelle à la résistance perçue. Donc si le client, commence à être résistant, pensez à d’autres moyens d’emballer les idées.

L’emballage d’idée pourrait être considéré comme des techniques, mais je n’aime pas les considérer comme de techniques, parce que ce ne sont pas les techniques en psychothérapie qui guérissent.

Maintenant, si le patient a une infection, peut être que l’antibiotique guéri l’infection (je ne suis pas un physicien alors je ne sais pas ça), mais, si on surmédicamente une procédure et qu’on pense que c’est la technique qui guérit, on fait une erreur. Les techniques de psychothérapie ou l’emballage d’idée font que ces idées deviennent plus vibrantes.

Alors si on veut communiquer « l’activité », une des possibilités est qu’on peut emballer dans une suggestion indirecte : « Je ne sais pas quand tu peux être plus actif cette semaine… et toi? »

Une autre façon dont on peut emballer une suggestion pour l’activité est d’utiliser l’hypnose : faire une induction formelle, mettre la personne en transe et lui dire : Je ne sais pas comment, mais votre inconscient va vous guider à être plus actif cette semaine ».

Si on emballe une simple suggestion dans l’état d’hypnose on augmente l’adhésion et on peut l’emballer dans une blague, une anecdote, une métaphore, une tache symbolique, dans une directive.

Les techniques de psychothérapie sont faites pour aider quelqu’un à prendre une simple idée et réaliser (conceptuellement) cette idée simple.

Si on pense que l’hypnose guérit quiconque, je pense que c’est une erreur épistémologique. Tout comme penser que n’importe quelle technique de psychothérapie; le psychodrame, des techniques comportementales, cognitives, guérit.

Ce sont des façons d’emballer les idées pour aider à mouvoir une idée (je peux être actif) à une réalisation conceptuelle (en étant actif, en réalisant l’activité.)

Donc pensez à toutes les différentes techniques que vous avez apprises lors de vos formations de psychothérapeute, mais ne pensez pas à ses techniques de façon médicale en tant que quelque chose qui guérit.

Les techniques font passer les messages, elles emballent.

Quand on reçoit un cadeau, c’est tellement plus agréable quand le cadeau est magnifiquement emballé et personnalisé, ça donne tout le sens au cadeau et on sent l’essence de ce cadeau.

LIEN DE LA VIDÉO ORIGINALE:




  • Cabinet Particulier Hypnose
  • Cabinet Particulier Hypnose
   +41 77 401 44 25                                      Boulvard helvètique 30, 1207, genève                 Caroline Rigault