• Caroline Rigault

Quel psychothérapeute es tu?

Mis à jour : 19 août 2019



"5 MINUTES THERAPY TIPS "

de

Jeffery Zeig

The Milton H. Erickson Foundation

Cette vidéo s’inscrit dans une série de quatre étapes précédentes pour en arriver à cette étape finale et développer un modelé global de comment faire la psychothérapie.

Les quatre premières étapes étaient de l’ordre du faire. Comment établir des objectifs ? Comment les emballer? Comment les adapter ? Et comment créer un processus qui peut faire qu’un objectif adapté et emballé prenne vie? Toutes ses choses peuvent être apprises à travers des livres. Il y a des livres sur différentes façons d’emballer les objectifs, il y a surement des livres sur comment s’adapter à l’unicité de chacun. Il y a des façons d’ apprendre cognitivement comment faire des développements stratégiques, comment établir des objectifs, mais ce n’est pas assez pour accomplir la psychothérapie de manière efficace avec des clients.

Les quatre premières étapes : l’objectif, l’emballer, l’adapter et le processus répondent à une méta question : Comment est-ce qu’on fait la psychothérapie ?

Mais il y a une question plus importante qui est : Qui sera tu en tant que thérapeute?

Et ça, ça ne peut pas être appris d’un livre.

Comment être un psychothérapeute est quelque chose qui doit être appris avec un mentor. C’est quelque chose qui doit être appris par une pratique délibérée avec quelqu’un qui peut vous guider. Qu’est-ce que tu amènes dans la pièce de psychothérapie ? Ton esprit vif, ta curiosité, ta passion, ta motivation, ta vitesse, ton humanité, ta compréhension ?

Chacun d’entre nous en tant que thérapeute à sa façon d’incarner des états. C’est un modèle pour penser en terme d’état.

Si tu te réveilles demain matin et que tu te dis : Ça va être une journée superbe, je pense que je vais dupliquer les états qui faisait en sorte que Milton Erickson était qui il était.

Ok, quels étaient ses états ?

Un des états était d’être dans l’expérience. Il n’était pas didactique il était expérientiel. Un autre état était de communiquer sur plusieurs niveaux. Un autre état était d’orienté vers, un autre état était d’être utilisationnel.

Et quand on peut commencer à prendre Erickson et le diviser en plusieurs états alors on peut commencer à penser:

Comment est-ce que je peux essayer d’incarner ses états et voir comment ses états me conviennent ?

La meilleure façon de faire est une façon similaire à comment les acteurs s’entrainent. Ils sont entrainés par les vertes de l’exercice.

Il y a un livre que j’ai écrit qui s’appelle «Psycho aérobiques» il s’agit d’une série de techniques qui sont basées sur le modèle de comment les acteurs deviennent des acteurs.

Et c’est un développement séquencé à propos d’états qui par exemple peuvent bénéficier à un thérapeute en général et d’autres états que j’ai pu observer chez Milton Erickson et les états qu’il incarnait.

Ses exercices doivent être joués et pratiquer de la même façon qu’un musicien qui pratique ses gammes. Même un musicien accompli répète ses gammes encore et encore.

Quand j’ai vu Ercikson, par exemple avec l’état utilisationnel, c’était quelque chose qu’il pratiquait. Il restait accorder et constamment en train d’utiliser tout ce qui était utilisable dans la situation immédiate pour son propre plaisir ou pour faire avancer la thérapie.

À travers le Milton Fondation il est possible de vous procurer le livre et de penser à l’état idéal.

Maintenant, quand le client arrive il est dans un état non adapté, souvent non impliqué, non motivé, pas réactif, ni responsable et une partie de la joie (du travail) en psychothérapie est d’aider les gens à être dans des meilleurs états, plus adaptés.

Pour ce faire, les thérapeutes doivent avoir la flexibilité de rentrer dans des états adaptés.

Quand Freud a commencé la psychothérapie et l’analyse traditionnelle prédominait les 60 premières années de psychothérapie, le thérapeute devait être invariant. Il n’était pas possible de stimuler le transfert si le thérapeute était capable de changer d’état à plusieurs reprises.

Mais au fur et à mesure que la psychothérapie s’est développée, on n’a plus eu besoin de se concentrer uniquement sur le transfert et d’avoir un thérapeute invariant.

Le thérapeute peut être un participant actif et sa flexibilité à pouvoir entrer dans des états adaptatifs encourage le client dans ce sens là.

VIDÉO ORIGINALE :



#psychothérapie #étatsadaptés #flexibilité #evolutiondelathérapie

  • Cabinet Particulier Hypnose
  • Cabinet Particulier Hypnose
   +41 77 401 44 25                                      Boulvard helvètique 30, 1207, genève                 Caroline Rigault