• Caroline Rigault

Le Deuil

"5 Minutes Therapy Tip de Jeffery Zeig"

The Milton H. Erickson Foundation 


Le deuil est une émotion particulière.

Habituellement, quand quelqu’un ressent quelque chose d’inconfortable il peut se mettre à penser au contraire.

Par exemple, si tu es triste, tu peux penser à être contente. C’est une cible assez claire. Même chose pour la tension, tu peux penser à la relaxation. Si tu es en colère, tu peux penser à être calme.

Mais dans le cas du deuil, la cible n’est pas claire.

Alors, comment penser le deuil ? On peut y penser comme une flèche sans cible. Il y a une énergie qui a besoin de se disperser, mais ce n’est pas clair, ou elle doit aller.

Le deuil est une émotion primaire.

C’est profondément ancré et construit dans notre système.

Quand on perd quelque chose : un membre de la famille, un animal, un objet, de l’argent, une opportunité... le corps a une réponse automatique de deuil.

Normalement, même ce que les thérapeutes disent c’est : « Passe à travers »

C’est une phrase commune qui est aussi dite par les personnes en communauté lorsqu’il s’agit du deuil.

Mais ce n’est pas très satisfaisant, car ça ne dit pas QUOI FAIRE.

Donc ce que je conseille au thérapeute c’est de penser à un rituel.

Quel rituel peut être utilisé pour modifier leur expérience de deuil et aider les personnes à changer leurs expériences de deuil au cours du rituel?

Il y a plein de façon de créer des rituels.

Un rituel intégrant que j’utilise fréquemment qui vient de la thérapie Gestalt est

les 3R.

1. Regrets : spécifique / général

2. Ressentiment : spécifique / général

3. AppRéciation : spécifique / général


Donc lors d’une séance j’aurai l’objet perdu et je ferai exprimer à la personne ses ressentiments tant spécifiques que généraux…

Je ressens que tu ne m’as pas dit je t’aime assez : très général

Je ressens que tu ne m’as pas acheté un cadeau à mon anniversaire de 30 ans: spécifique

Puis les regrets et les appréciations : spécifiques et généraux... jusqu'à ce que tout ce ressente émotionnellement et à un moment donné, vient le moment de dire au revoir.

Ce rituel des 3 R, je l’ai utilisé je ne sais pas combien de fois, sous plusieurs formes, avec moi-même et avec des patients.


Je me souviens d’une perte qui était dévastante pour moi dans le temps et j’ai passé un mois à écrire les ressentiments, les regrets et les appréciations. Puis lors d’un voyage, j’ai du grimpé et je savais que j’allais prendre ma liste avec moi pour la disperser dans le vent…

On peut les enterrer, les archiver, on peut prendre la liste et la mettre sous plastique pour l’immortaliser pour toujours.


Dépendemment de la personne elle trouve son rituel et ce rituel a l’implication de dire : Ok, c’est le temps de dire au revoir.

Ça me fait penser à une femme avec qui je travaillais...


C’était une femme de 70 ans qui venait me voir pour une problématique de perte de poids. Soudain, elle a eu une réaction brève à sa mère, qui est morte des années auparavant. Il s’avère que cette femme était une artiste, alors je lui ai suggéré de trouver un caillou (Phoenix, Arizona nous en avons pleins).

Un caillou qui représentait sa mère et elle devait trouver la bonne place artistique pour placer ce caillou. Elle devait ensuite revenir deux semaines plus tard pour me dire où elle avait posé son caillou.

Elle avait trouvé une place dans le jardin d’un voisin. Elle y était allée au milieu de la nuit pour placer son caillou exactement où elle voulait et ça a permis un rituel, qui l’a aidé à absorber le deuil.

Alors je vous invite à penser à des choses pour comprendre le deuil comme une flèche sans cible et aider les gens à créer des rituels personnalisés. Ça sera leur façon d’être capable de mettre une marque de ponctuation qui mettra une fin à l’intensité du deuil qu’ils éprouvent.

-

VIDEO ORIGINALE:



  • Cabinet Particulier Hypnose
  • Cabinet Particulier Hypnose
   +41 77 401 44 25                                      Boulvard helvètique 30, 1207, genève                 Caroline Rigault